Embarquez dans le tourbillon de folie de Baptiste Lecaplain, le 2 novembre prochain, à Dubai !

Écrit par  Mathilde Corgnet 19 OCT 2017
Après Elie Semoun, Fary et le Comte de Bouderbala… c’est aujourd’hui au tour de Baptiste Lecaplain, de se « taper l’affiche » à Dubai. Humoriste et comédien au talent brut, sûrement l’un des plus prometteurs de sa génération, révélé dans la série Bref, Baptiste Lecaplain nous présente aujourd’hui son dernier spectacle intitulé « Origines ». Un retour aux sources énergique et complètement déjanté, à travers les yeux de mille personnages, plus délurés les uns que les autres. À venir applaudir le jeudi 2 novembre prochain, présenté par Origami productions et Culture Emulsion, sur la scène du DUCTAC.
 
Baptiste Lecaplain, des débuts prometteurs !
 
C’est un jeune Normand de 21 ans qui quitte, en 2006, son job d’animateur pour enfants afin de devenir humoriste. Armé d’une volonté d’acier et de beaucoup de passion, Baptiste présentera son premier spectacle au public « Baptiste se tape l’affiche », en 2008. Ce n’est pas moins de 18 mois que celui-ci jouera à guichet fermé, sur la scène du théâtre Le Bout (à Pigalle), véritable tremplin pour standuppeurs et humoristes de talent. C’est son passage remarqué sur petit écran, dans la série de Canal +, Bref, dans le rôle du colocataire de « Je » (alias Kyan Khodanji) qui le fera véritablement connaître aux yeux du grand public. Il remplira par la suite 9 Bataclan, avant de poursuivre par une tournée nationale jusqu’en décembre 2014.
 
2014 marque également ses débuts au cinéma, avec le film Nous York, réalisé par Géraldine Nakache et Hervé Mimram. Malheureusement, le film essuiera beaucoup de critiques, mais Baptiste ne se découragera pas et continuera de faire des choix personnels audacieux au service de vrais rôles de composition, notamment dans Libre et assoupi, sorti en 2014, ou encore Dieumerci ! réalisé par Lucien Jean-Baptiste (2016).
 
Sur scène, à quoi s’attendre ?
 
« Origines », spectacle co-écrit par Benjamin Guedj, son compère de toujours, est un spectacle qui a déjà beaucoup évolué, depuis sa création (en 2015). Celui-ci retrace le parcours de Baptiste depuis sa naissance, en faisant intervenir tout un tas de personnages réels ou fictifs, comme sa mère ou le chat de M.Chirac. Le style est définitivement pointu, complètement absurde et déluré, mêlant improvisation et scènes « écrites » dans un rythme fou ! Ça part dans tous les sens, avec une énergie débordante, pour celui qui avoue « perdre 2 litres d’eau à chaque spectacle »
 
Vous découvrirez tout le génie de l’humoriste qui maitrise parfaitement l’art du « gag dans le gag » avec une imagination débordante. Celui-ci ne laisse jamais de personnages dans un coin, ceux-ci ne cessant de s’interpeller et de se répondre… parfois 30 minutes après !

Le spectacle auquel vous assisterez sera donc forcément surprenant, puisque complètement évolutif. Baptiste « se remet en question à chaque vanne », grâce à l’observation constante des retours de son public, en direct, chaque soir. Perfectionniste, il ajuste, change et approfondit donc souvent ses sketchs.
 
Baptiste Lecaplain fait du stand-up hors norme, avec des caractéristiques souvent comparées à celles du mime classique. Ses inspirations sont un parfait mélange de l’humour francophone, (Phillipe Lelièvre ou encore Gad Elmaleh) pour ce grand fan de Phillipe Caubère (comédien français, au style unique) ; et des codes anglophones (Jim Carrey, Eddy Murphy), notamment dans la gestuelle et sa manière d’interpréter ses personnages. Sur scène il est radicalement « habité », « dans la peau de », et on le suit volontiers !

Baptiste Lecaplain
Crédit photos : Denis Tribhou
 
… Et à la ville, comment il est Baptiste ?
 
Parfaitement équilibré ! L’artiste avoue « ne pas boire et ne pas fumer », se coucher tôt et « aimer les choses simples de la vie, comme promener son chien le matin ». Très sportif, il a joué comme meneur pendant 13 ans dans une équipe de basketball en Nationale 3. Le beau gosse est déjà papa et adore ça : « Quand je me lève à 7 heures pour m'occuper d’elle (cf : sa fille Thelma), j'ai l'impression de faire un millier de choses ! » confit-il, dans le magazine Terrafemina (2015).
 
Mais Baptiste c’est avant et surtout un grand timide ! Et oui, celui-ci avoue sur le plateau de l’émission On n’est pas couchés, (2016) « avoir du mal à se regarder à la télé et détester voir des extraits de son spectacle ». Très humble et autocritique avec lui même, il affirme également avoir encore « beaucoup de choses à apprendre ». Un paradoxe donc, avec la confiance dont il fait preuve sur scène… et comme souvent, cachant une grande sensibilité de cœur et d’esprit.
 
Baptiste semble entretenir de belles valeurs d’authenticité ; sûrement transmises par des parents simples. En effet, on ne pourra pas le qualifier de « pistonné » : il s’est créé seul, bien loin du milieu du stand-up. En effet, son papa est fonctionnaire et sa maman, gérante d‘un salon de coiffure ; l’un des personnages récurrents (et drôlissime) de son spectacle.
 
Celui qui affirme « vouloir s’amuser » comme seule motivation, est un véritable boute-en-train, capable d’emmener ses spectateurs dans son univers coloré, aux frontières de la poésie.
 
Chapeau Baptiste !
 
Date : le jeudi 2 novembre, à 20h30 ( ouverture des portes à 19h30)
Lieu : DUCTAC, MOE

Plus d’informations sur la page Facebook Origami Productions
Prix : de 195 à 225 AED

Pour réserver vos places, C'EST PAR ICI !

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
 
       Petites annonces
 
 
 
 
Dernière modification le lundi, 30 octobre 2017 09:07
  1. Les + lus
  2. Les + récents