En arrivant à Dubai, vous vous attendiez à vous perfectionner en anglais au quotidien. On vous avait prédit un environnement 100% anglophone et vous aviez entendu ’I’ll practice proper English’. Les Emirats ayant été sous mandat britannique jusqu’à leur indépendance en 1971, et Dubai comportant une importante communauté anglaise, il n’y avait rien d’étonnant à ce que vos attentes soient élevées en la matière.  C’était omettre un détail de taille : la démographie dubaïote et le mélange d’influences qui s’exerce sur notre terre d’expatriation. S’il est difficile de décrocher un bon poste sans s’exprimer correctement en anglais, il demeure parfois tout aussi difficile de se faire livrer une pizza sans avoir à décomposer sa commande en un bon vieux « sujet + verbe + complément ». 
Ne délaissez pas pour autant votre volonté de vous perfectionner !
 
Voici 5 petits conseils qui, fondés sur les principe-clés de mise en pratique et de répétition (mais répétition sans ennui) vous aideront à parfaire votre syntaxe et enrichir votre vocabulaire.
 
1. S’inscrire dans un institut de langue
Il s’agit là d’un outil phare de perfectionnement. S’il est vrai que les cours de conversation présentent un gros inconvénient (vous dialoguez entre non natifs), ils n’en permettent pas moins de revoir ses bases et de les mettre en pratique dans un environnement détendu. Ils sont également idéaux pour apprendre des tournures de langue ou expressions que vous pourrez repérer aisément dans votre série préférée ou caser au cours d’une discussion de pallier. 
N’oubliez pas, c’est en saisissant l’opportunité de répéter les mots et expressions que vous apprenez que vous les intégrerez à un champ lexical plus riche. Pas en vous contentant de les écrire sur votre carnet de vocabulaire, même si c’est un bon début !
Des options existent pour les personnes qui travaillent (présentez la valeur ajoutée de ces cours à votre employeur pour le créneau de 8-10h du matin, ou mettez un point d’honneur à quitter le travail à l’heure de 19-21h en insistant sur votre plus grande productivité !
 
Nous avons listé trois écoles de langues proposant des cours pour tous niveaux (elles offrent également des cours en ligne payants) :
Eton Institute 
https://etoninstitute.com - Tel. 04 438 6800
Formules : 
- Cours collectifs (12 personnes en moyenne) d’anglais général ou de conversation: 1550 AED pour 30 heures de cours durant 3, 5 ou 7.5 semaines.
- Cours individuels ou de 2/3 participants : 4550 AED en individuel ou 2550 AED en mini groupe pour 20h de cours, sachant que l’enseignant peut se déplacer. 
 
British Council UAE  
www.britishcouncil.org/uae - Tel. 600 529 995
Formules : 
- Cours individuels ou collectifs tous niveaux : à partir de 3050 AED pour 2 à 3 cours par semaine / un total de 42 heures durant 7 semaines.
- Cours de conversation (niveau pré-intermédiaires et intermédiaires) : 1700 AED pour 21 heures de cours.
 
Berlitz UAE 
www.berlitz.ae - Tel. 04 344 0034
Formules :
- Cours individuels, semi privés (2/3 participants), collectifs (4 à 8 participants) : à partir de 4400 AED pour 2 à 3 cours par semaine / un total de 54 heures (max.) durant 3 mois. 
- Cours de conversation (9-12 participants) : tarifs sur demande.
 
2. Choisir une série et la potasser
Nous avons tous une série anglophone préférée. Games of Thrones, Gossip Girl ou Orange is the new black, peu importe. L’important est d’en choisir une qui vous plaise au point de revoir des épisodes sans vous ennuyer, voire de les revoir avec plaisir.
- Commencez par regarder 6 ou 7 épisodes en anglais sous-titrés en français.
- Puis revoyez-les en anglais sous-titrés anglais.
- Continuez ainsi jusqu’à finir une saison, par tranche de 6-7 épisodes.
- A la fin de la première saison, revoyez celle-ci intégralement sans sous-titres. 
Vous constaterez alors le pouvoir de la répétition à l’oeuvre. Parce que vous anticiperez certaines tournures ici ou des dialogues échaudés entre vos deux personnages préférés là, vous intégrerez  de nouvelles expressions et reproduirez des schémas syntaxiques typiquement anglais lors de conversations à venir, sans même vous en rendre compte.
 
3. Fréquenter des anglophones natifs (ou presque !) 
Il est bon de se retrouver entre Français et de partager sens de l’humour, références culturelles et habitudes culinaires communes. Cela étant, côté immersion et progression en langue, c’est une stratégie moins efficace. 
Vous avez une copine Italienne qui a vécu 8 ans à Londres et s’exprime comme une Britannique, essayez donc de la voir plus fréquemment, deux fois par mois par exemple. Le rythme frénétique de la ville nous éloigne parfois de nos amis et connaissances. Cet objectif de perfectionnement peut aussi être l’occasion de vous forcer à passer plus de temps avec des personnes auxquelles vous tenez.
Et si vous trouvez difficile de rencontrer des anglophones, saisissez chaque opportunité : proposez un café à une élève de votre cours de sport, rendez-vous à des rencontres pour jeunes mamans très fréquentées par les anglophones, ou inscrivez-vous sur Expat Connect !
 
4. Intégrer 30 minutes d’écoute passive par jour à votre agenda
Pensez un instant au développement d’un bébé, et vous saisirez aisément que l’écoute passive d’une langue soit gage de progression. Vous nous direz qu’à 30 ans, 40 ans ou plus, la neuroplasticité, c’est-à-dire l’aptitude de notre cerveau à se modifier et la capacité de notre système nerveux à créer de nouveaux circuits neuronaux, est loin d’être celle d’un bébé. Et qu’à l’inverse de ce dernier, vous ne pouvez pas vous permettre de passer toutes vos journées à observer le monde anglophone pour progresser. Pour autant, les mécanismes d’activation de la matière grise demeurent similaires.
Chris Longsdale explique ainsi qu’une des plus importantes pratiques qui lui ait permis de devenir bilingue en Chinois a été celle d’écouter de façon passive la langue 30 minutes par jour. Vous n’y croyez guère, visionnez son Ted Talk sur YouTube
Une fois convaincu, cette mesure sera facile à mettre en oeuvre, en optimisant votre temps : téléchargez des podcasts pour votre trajet de retour du travail le soir, allumez la télé pendant que vous cuisinez ou préparez des lunchboxs, ou tout simplement détendez-vous sur votre canapé en écoutant vaguement une émission.
 
5. Lire des nouvelles
On vous l’a répété inlassablement à l’école. Pour bien s’exprimer, il faut lire. Pour autant, s’attaquer aux 1200 pages de Gone with the Wind en vue de parfaire son anglais, c’est un peu comme conseiller à nos amis Anglais qui tentent de progresser en français de lire 150 pages de Zola tous les soirs… Un recueil de nouvelles semble donc une bonne alternative pour progresser sans se décourager.
Deux recommandations qui étofferont votre vocabulaire sans vous noyer : 
- Dear Life d’Alice Munro est un des recueils de la Canadienne et prix Nobel de littérature les plus accessibles du point de vue syntaxique. La plupart des nouvelles de ce recueil se déroulent pendant et juste après la seconde guerre mondiale, dans une région relativement rurale du Canada, près du lac Huron. Vous le trouverez aisément chez Borders.
- A snow garden, de Rachel Joyce. Si vous préférez un environnement plus contemporain, avec des thèmes aussi divers, banaux et édifiants à la fois que rupture amoureuse ou défis de la parentalité, et des personnages aux destins croisés, plongez-vous dans le décor de fêtes du recueil de Rachel Joyce. 
Une jeune rockstar qui rentre au pays pour Noël, un accouchement dans un aéroport bloqué par la neige, un papa divorcé qui pense halluciner, un jardin tout de blanc vêtu… Un recueil facile à dénicher à Kinokuniya, Dubai Mall.
 
Good luck !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus avant le week-end !
 
       Petites annonces
 
A peine arrivés et déjà en mal du pays ? Ou simplement envie de retrouver des personnes avec les mêmes références, appartenant à la même communauté et parlant la même langue ? Nous avons fait le point sur les différentes initiatives mises en place pour échanger, partager, s’entraider, et se rencontrer en français !

 

1. Les initiatives et évènements francophones de Dubai
 
Les rencontres du French Social Club
Dubai Accueil, nouvellement baptisé le French Social Club, est une association à but non lucratif, à caractère apolitique et non-confessionnel. 1er organisme d’accueil des Français à Dubai, Le FSC est membre de la FIAFE (Fédération internationale des Accueils Français et Francophones à l'Etranger) et se compose d’une équipe bénévole.
L’association accueille l’ensemble des francophones arrivant à Dubai avec pour missions : aider, informer, divertir, écouter et regrouper les expatriés.
Le FSC propose des activités conviviales telles que des sorties culturelles, des cafés-rencontre/déjeuners dans les quartiers, des groupes de marches, des sorties-découvertes de la culture des EAU etc.
L'association tient une permanence tous les dimanches matins (hors vacances scolaires françaises) de 9h à 12h au café Vendôme de l'Alliance Française.

 
Adhésion 230 AED/an.
Pour en savoir plus, rdv sur www.frenchsocialclub.org
Rejoignez-les sur leur page Facebook 
 
Les « French Tuesday » du FBC
Le French Business Council rattaché à la Dubai Chamber of Commerce and Industry est l’organisme en charge du développement économique francophone interne et du soutien et aide à l’implantation d’entreprises externes à Dubai. Le FBC organise tous les premiers mardis de chaque mois une soirée networking. Les lieux changent (hôtels) à travers la ville, mais le concept demeure, soit une soirée en deux temps : la première partie de soirée est réservée aux membres et la seconde partie est ouverte à tous. Le principe est simple : se rencontrer et échanger à travers des réseaux communs ou transverses et ainsi nourrir des opportunités professionnelles.
 
Possibilité de contracter un membership à l'année, plusieurs options possibles.
Pour en savoir plus, rdv sur www.fbcdubai.com
Rejoignez le FBC sur leur page Facebook
 
Les évènements de l’Alliance Française
L’Alliance Française est l’organisme en charge du rayonnement culturel français aux Emirats. L’association fait partie d’un réseau international d’Alliances Françaises centenaire, en charge de la promotion culturelle à l’étranger.
 Celle-ci propose donc toute l’année un différent nombre de manifestations culturelles et artistiques (représentations, spectacles, expositions, cours de théâtre) ajoutées à sa mission d’apprentissage du français (cours, accès à une librairie, projections etc.). Son activité  consiste notamment à faire venir des artistes francophones jusqu’à Dubai mais également de tisser des passerelles avec l’art et la culture locale.
Ainsi, chaque lundi matin, l’Alliance propose des rendez-vous autour de thématiques différentes (science, culture, lecture, art, etc.)
 
Pour connaître l’ensemble du programme à venir, rdv sur www.afdubai.com
Rejoignez l’Alliance Française de Dubai sur leur page Facebook
 
Les spectacles de Culture Emulsion

Fondé en 2014 par Cécile et Stéphane, Culture Emulsion a pour but d’apporter une French touch culturelle et divertissante à Dubai. Ils présentent donc différents styles de spectacles (pièces de théâtre, festival de comédie etc.) du classique au contemporain, en français.
À la recherche de petites pépites, Stéphane et Cécile sillonnent la France l’été pour découvrir de nouveaux talents, et ainsi proposer leurs spectacles aux Emirats la saison prochaine.
L’équipe de Culture Emulsion se compose également de professionnels du théâtre qui animent des cours pour adultes et enfants. Chaque année, les élèves se produisent sur scène pour un spectacle ! Lisez notre article Faire du théâtre en français à Dubai : tous en scène !
 
Possibilité d'abonnement annuel.
Pour en savoir plus, rdv sur www.culture-emulsion.net 
Pour connaître le programme de la saison, suivez-les sur leur page Facebook
 
Les évènements de l'UFE 
Fondée en 1927, l’Union des Français de l’Etranger (UFE), association apolitique reconnue d’utilité publique, est un réseau qui regroupe des Français, des francophones et des francophiles à travers le monde. Aujourd’hui, l’UFE compte plus de 170 représentations dans une centaine de pays. Leurs missions principales sont : d’assurer le lien avec la France, de défendre les intérêts des expatriés, d’apporter un réseau d’entraide et de soutien à ceux-ci.
Ce réseau donne accès à un certain nombre d’avantages et de réductions à ses membres.
L'UFE organise plusieurs évènements tout au long de l’année tels que des diners, des soirées (Beaujolais nouveau, soirée de rentrée etc.), des sorties (trecks, marathons, ski, découverte des Emirats) etc.
 
Adhésion : 250 AED/an.
Pour en savoir plus, rdv sur www.ufe-dubai.com
Rejoignez-les sur leur page Facebook

Les évènements du club des Savoyards
Créé il y a 7 ans, le club des Savoyards fait partie de l’entité des Savoyards du Monde regroupant tous les natifs et amoureux de la région. Association à à but non lucratif, à caractère apolitique et non-confessionnel, le club a plusieurs objectifs :
 réunir tous les Savoyards et amis de la Savoie résidant aux Emirats ; d’entretenir les liens avec la région en France à travers les élus et les administrations locales ; d’apporter un soutien logistique et moral à tous ses membres.
Des évènements sont ainsi organisés tout au long de l’année tels que des diners, une semaine thématique, des concours de ski, des dégustations régionales etc.
 
Adhésion : 50 AED/an pour le club et 100 AED/an pour les amis de la Savoie.

Pour en savoir plus, rdv sur www.savoyardsauxemirats.org
 
A Dubai, l'UFE et le club des Savoyards se sont récemment regroupés sous le French Community Club, ayant pour ambition d'accueillir d'autres associations francophones aux intérêts communs.
 
Le Meet up « French Connection in Dubai » 
Fondé il y a 3 an Meetup.com est un site qui recense des groupes par activités ou centre d’intérêts « French Connection in Dubai » est un meetup francophone, dont l’inscription est gratuite (à la seule condition d’admission est de parler le français).
Chaque semaine, des activités diverses (expos, visites, déjeuners) sont organisées avec des récurrences : tous les vendredis matins (petit-déjeuner) ; dimanches soirs (café) ; jeudis soirs (bowling + restaurant).
Les membres viennent des quatre coins du monde : USA, Sri-Lanka, Colombie, Chine, Arabie-Saoudite, Ouzbékistan, Allemagne… et même de France et pays francophones.


Pour les rejoindre, rdv sur www.meetup.com

 
Les events des Women In Dubai
Fondé il y a 3 ans et administré par une équipe 100 % féminine. En dehors de la communauté Facebook, toutes les semaines, des activités sont proposées telles que :
- Des repas partagés dans des lieux prestigieux à travers la ville à moindre coûts. En effet, Wafa et son équipe négocient en amont des partenariats avec des hôtels ou restaurants pour faire profiter à chacune d’un bon moment sans se ruiner !
- Des cours de danse (danse orientale), de théâtre, des ateliers divers (développement personnel, coaching etc.)
- Des participations à des évènements culturels (expos par exemple) et sportifs (courses, trecks etc.)
 
Pour en savoir plus sur l’initiative et les projets à venir, lisez notre article Wafa et les WID : une histoire de femmes !
Rejoignez les WID sur leur page Facebook
 
Les groupes de parole Bulles de maman
Fondé il y a 3 ans et organisé à l’initiative bénévole de Bertille Bouvier (médecin généraliste) et comprenant aujourd’hui une équipe de 4 professionnelles (psychologues, sage-femme, conseillère en lactation).
Bulles de maman est un groupe de parole qui favorise les rencontres et les échanges autour de problématiques liées à la vie d’une maman. Ce partage se fait de manière mensuelle sur un thème spécifique, en toute liberté et en toute intimité. Chaque mois, retrouvez une thématique spécifique autour du thème de la parentalité, de l’enfance, de l’adolescence. 

 
Participation aux temps d’échange sur inscription, 30 AED/session.
Pour en savoir plus sur l’initiative, lisez notre article Bulles de maman vous invite à échanger sur le sujet du mois !
Rejoignez-les sur leur page Facebook

Les Alumni
Si vous avez fait une grande école en France, vous pouvez vous rapprochez du responsable Alumni de votre école afin de connaître les initiatives proposées aux Emirats pour les anciens élèves. Chaque année plusieurs soirées sont organisées, regroupant plusieurs écoles internationalement reconnues.
 
2. Les groupes Facebook

 
Les généralistes
 
Les spécialisés
Les WID - Women In Dubai (exclusivement féminin)
French Ladies Dubai (ventes et petites annonces surtout)
Mamans et Papas à Dubai (entraide et échanges autour de la parentalité et petites annonces)

Pour la recherche d'emploi
Les Frenchy de Dubai 

De plus, si ce n'est dèjà fait, nous vous invitons à (re)lire :
 
Comment bien préparer son emménagement et déménagement à Dubai ? Pour appréhender votre expatriation en toute sérénité.

- S’installer et vivre à Dubai : tout ce qu’il faut savoir ! Afin d’avoir une vue d’ensemble sur la vie quotidienne de Dubai.

Quel est le coût de la vie à Dubai ? Pour anticiper au mieux votre budget.


Ensuite, notre rubrique LES FICHES PRATIQUES conçue comme une boîte à outils pour aborder tous les points pratiques de votre installation (nouveaux arrivants) ; de votre visite (touristes) ; ou de la vie pratique dans la ville (expatriés).

 
LE BAF (Bottin des Adresses Francophones) vous aidera à trouver la ou les bonnes adresses de professionnels francophones.
 
Enfin, vous pouvez consulter chaque fin de mois notre AGENDA CULTUREL spécialement concocté pour nos lecteurs et par nos soins, recensant tous les évènements à ne pas manquer !

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
 
   Petites annonces

 
Après l’avoir rencontrée pour la première fois autour d’un déjeuner dans son ancien Q.G (cf : La Carte, JLT aujourd’hui fermée), Wafa notre jolie Belge d’origine marocaine, amoureuse de la France, continue son aventure dubaïote avec un dynamisme et une motivation contagieuse ! Nous l’avons donc retrouvée le mois dernier pour échanger sur son parcours et en savoir plus sur les projets futurs de la belle initiative Women In Dubai, comptant aujourd’hui plus de 1500 femmes francophones à Dubai.
 
Wafa, une aventurière tout-terrain



Après avoir fait une carrière de plus de 15 ans dans le secteur du tourisme (aérien, agences de voyages) puis s’être spécialisée dans le voyage d’aventure à Paris, Wafa devient experte du monde arabe proposant des circuits sur-mesure dans tout le Moyen-Orient. Pourtant plutôt « vieilles pierres » que buildings, Wafa et son mari décident de quitter la capitale pour s’installer à Dubai en 2014…
 
L’aventure WID démarre !



Tout commence avec un post Facebook sur l’un des groupes francophones dans lequel est inscrite Wafa : une femme seule est à la recherche de compères dans la même situation qu’elle pour sociabiliser et partager leurs expériences. 
Qu’à cela ne tienne ! Pourquoi pas se rencontrer ? Autour d’un café. Au début, elles sont 3 ou 4 puis rapidement le cercle s’agrandit. L’idée mûrit en quelques semaines et une page Facebook dédiée aux femmes francophones qui « suivent » leurs époux, souvent sans travail, venant de tout horizon, est créée par Elizabeth. 
Wafa participe alors aux différentes rencontres, puis prendra les rênes du groupe Facebook Women In Dubai que nous connaissons aujourd’hui lorsqu’Elizabeth quittera Dubai, en mai 2015. 
 
Aujourd’hui les Women In Dubai représentent un formidable melting pot féminin. Ce sont des femmes mariées avec enfants ; des working girls ; des célibataires ; des femmes de tout âge et de tout quartier ; en d’autres termes des femmes francophones vivant à Dubai désirant se rencontrer, échanger et partager des activités ensemble. Plus de 50 personnes rejoignent le groupe toutes les semaines ! 
Plus qu’une administratrice (épaulée par son équipe de co-admins) Wafa prend soin de veiller aux principes du groupe telle une deuxième maman !
 
Les principes et les valeurs des WID : amitié, entraide, authenticité.



Le principe numéro 1 des WID, que Wafa tient à cœur d’entretenir au quotidien c’est la bienveillance. Depuis plusieurs mois, le groupe se développe « comme on tisse une toile » dans une atmosphère d’entraide et de respect autour de la rencontre entre les personnes.
Les principes sont simples :
- Etre un groupe d’expression et de partage libre.
- Entretenir un réseau et aider à révéler des talents.
- Soutenir des projets personnels et professionnels.
- Mettre en relation les personnes par des rencontres réelles.

- Garder un bon état d’esprit, une bonne ambiance et éviter les jugements et les actions malveillantes.
- Demeurer une initiative bénévole et non lucrative.
 
Toutes les semaines, des activités sont proposées telles que :
- Des repas partagés dans des lieux prestigieux à travers la ville à moindres coûts. En effet, Wafa et son équipe négocient en amont des partenariats avec des hôtels ou restaurants pour faire profiter à chacune d’un bon moment sans se ruiner !
- Des cours de danse (danse orientale), de théâtre, des ateliers divers (développement personnel, coaching etc.)
- Des participations à des évènements culturels (expos par exemple) et sportifs (courses, trecks etc.)

Quels nouveaux projets pour 2017 ?
 
Wafa nous a exprimé sa volonté de structurer le groupe afin de proposer un véritable membership et ainsi renforcer le sentiment d’appartenance à une communauté. Cette adhésion donnerait accès à plusieurs avantages dans différents lieux (hôtels, restaurants, lieux culturels etc.) de la ville.
 
Du côté des nouveautés : février, marquera la reprise du club de lecture ; mars, la participation au treck de Ras Al Kaimah ; ainsi que plusieurs nouveaux ateliers tout au long de l’année, notamment sur l’intelligence émotionnelle.

Plus personnellement, Wafa semble déjà penser à une nouvelle aventure entrepreneuriale dans l’univers de la beauté, sa seconde passion !
Affaire à suivre, donc… et d’ici là nous lui souhaitons le meilleur.
 
Pour rejoindre les WID, rendez-vous sur leur page Facebook Women In Dubai !
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
 
   Petites annonces    


 

Vous avez une proposition à Dubai et vous aimeriez en apprendre plus sur les formalités et la vie quotidienne avant d’accepter ? Ou c’est tout simplement une ville qui vous attire et vous voulez savoir si elle vous correspond avant d’entamer les démarches pour vous y installer ? Ne cherchez plus : voici tout ce qu’il faut savoir avant de sauter le pas !

 
LES FORMALITÉS 
 
  • OBTENIR SON VISA
Les formalités pour obtenir le visa de résident changent régulièrement. Généralement, l’entreprise qui vous embauche prendra en charge la paperasse et les frais liés à votre visa et celui de votre famille. Avant votre départ, vous devrez cependant faire légaliser certains de vos documents officiels (diplômes, certificat de mariage etc.)
 
A noter : il y a encore quelques mois, il était possible de faire un visa run : passer 90 jours aux Emirats en visa touristique, puis faire une sortie du territoire pour remettre les « compteurs à zéro » et bénéficier à nouveau de 90 jours en tant que touriste. Désormais, la loi a changé et toute personne originaire d’un pays de l’Espace Schengen ayant passé 90 jours sur le territoire doit en sortir la même durée avant de pouvoir revenir. 
 
Pour obtenir des informations fiables et à jour concernant les visas, nous vous conseillons de vous renseigner directement auprès des différentes entités, comme l’Ambassade de France située à Abu Dhabi ou celle des Emirats Arabes Unis à Paris. 
Il est conseillé de s'inscrire auprès du Consulat, une fois résident des Emirats. Une nouvelle plateforme dédiée rapide et pratique est désormais en ligne pour faciliter vos démarches le site du Consulat Général de France à Dubai.
 
LA VIE PRATIQUE
 
  • TROUVER UN LOGEMENT
Autre étape essentielle : trouver un logement dans cette gigantesque métropole ! Il faut savoir que beaucoup de choses diffèrent par rapport à la France :
 
- Le contrat
La location se présente la plupart du temps sous la forme d’un contrat de 1 an, qu’il faut payer à l’avance. Certains propriétaires exigent 1 unique chèque pour les 12 mois de loyer qu’ils encaissent directement. Toutefois, après négociation, certains propriétaires acceptent un paiement en plusieurs chèques.
 
- Les infrastructures
Les appartements sont généralement plus spacieux qu’en France. Autre avantage : la plupart des tours et immeubles ainsi que les villas situées dans des résidence sont équipés d’une piscine et d’une salle de sport (tapis de course, vélo d’intérieur, équipements de musculation…) ce qui n'est pas toujours le cas pour les maisons.
 
- Le courrier
A Dubai, le facteur ne passera pas chez vous, et pour cause : il n’y a pas de boîte aux lettres ! Pour recevoir du courrier, vous avez deux solutions : le faire parvenir à votre entreprise, qui est sans doute dotée d’une P.O. Box (boîte postale), ou louer votre propre P.O. Box. Vous pourrez trouver comment procéder sur le site d' Emirates Post Group.
 
- L’eau et l’électricité
Lorsque vous devenez locataire, vous devez ouvrir le réseau d’eau et d’électricité local, DEWA. Pour tout savoir sur les formalités à effectuer, rendez-vous sur notre fiche pratique Comment se connecter au réseau eau et electricité DEWA ?  Concernant la facture, que vous recevrez mensuellement, ne vous étonnez pas si elle est légèrement plus élevée que prévu : elle inclut la taxe d’habitation municipale répartie sur l’année (5% du loyer annuel).
 
- La colocation
Officiellement, la colocation n’est pas autorisée, qu’elle soit entre amis ou entre deux individus en couple et non mariés. Si c’est une pratique assez courante, en partie parce qu’elle rend les loyers plus avantageux, sachez qu’elle reste illégale et que vous vous exposez à des sanctions.
 
Découvrez les quartiers de Dubai via notre rubrique VIE DE QUARTIERS !
Vous étes à la recherche de mobilier pour équiper votre nouveau logement ou vous souhaitez poster une annonce pour vendre un bien ou proposer des services rendez-vous dans notre rubrique PETITES ANNONCES.
 
  • LE TRAVAIL
 
- Le cadre
Travailler à Dubai est une expérience qui peut se révéler à la fois stimulante et éprouvante ! D’une part, la ville est un véritable melting pot et vous serez amené à collaborer avec plein de nationalités différentes : des Européens, des Indiens, des Philippins, des Libanais… Si côtoyer des personnes de tous les horizons constitue une richesse au quotidien, cela peut également demander une grande capacité d’adaptation. Mais en faisant preuve de souplesse et d’ouverture d’esprit, il est très facile de s’intégrer… du moment que vous parlez l’anglais, langue la plus utilisée dans le cadre professionnel comme dans la vie de tous les jours. 
 
- Les horaires
Les horaires peuvent varier selon les domaines, mais sachez que les journées de travail sont plus longues qu’en France : ici, les 35h n’existent pas ! Les employés travaillent généralement 8 heures par jour, sans compter les heures supplémentaires qui ne sont pas rares. Autre différence majeure : le week-end a lieu le vendredi (jour saint dans l’islam) et le samedi, et on reprend le travail le dimanche, qui constitue ici le début de la semaine. Dans certains secteurs d’activité, il est fréquent de travailler 6 jours sur 7.
 
- Le contrat
Lorsqu’on est embauché par une entreprise à Dubai, on bénéficie généralement d’un package que l’on soit en contrat local, ou contrat expatrié. Ce qu’il contient dépendra de votre poste et du domaine dans lequel vous travaillez. 
Voici quelques uns des avantages ou « allowances » que vous pouvez négocier :

- votre billet d’avion et celui de votre famille (un aller-retour par an dans votre pays d’origine)
- votre loyer (ou une partie)
- vos dépenses téléphoniques 
- vos frais de déplacements
- vos frais de déménagement ou une allowance pour équiper votre logement 
- les frais de scolarité des enfants etc.
N’hésitez pas à vous renseigner autour de vous… et préparez-vous à négocier !
 
  • LES DÉPLACEMENTS
Dubai étant une ville très étendue (près de 70 km du nord au sud), il est primordial de vous renseigner sur les différents modes de transports avant même de choisir le quartier dans lequel vous allez vivre. Il y a plusieurs moyens de circulation à Dubai :
 
- En transports en commun
Les transports en commun sont encore relativement peu développés à Dubai : elle ne compte que deux lignes de métro, un réseau de bus mal relié et un tramway qui couvre 11 stations. Néanmoins, si vous avez la chance de pouvoir vous rendre au travail en transports en commun, vous devrez vous équiper d’une carte rechargeable, appelée NOL Card, d’où sera déduit le montant de chaque trajet.
A noter : par souci de propreté, il est interdit de boire ou manger dans les wagons. 
 
- En voiture
Le plus pratique pour circuler à Dubai reste la voiture. Pour avoir le droit de conduire, vous devrez faire transférer votre permis français pour obtenir un permis local : toutes les infos concernant les démarches sont dans notre fiche pratique Comment transférer son permis de conduire ? Une fois votre nouveau permis en poche, vous pourrez acheter ou louer votre voiture, mais attention : les accidents de la route ne sont pas rares et, pour plus de sécurité, nous vous déconseillons de choisir une petite citadine. 

Par ailleurs, les bouchons sont fréquents : le matin, c’est du nord au sud que le trafic sera le plus difficile, et le soir du sud au nord, en partie car les nombreux travailleurs de Jebel Ali rentrent en direction de Sharjah à la fin de la journée. Soyez vigilants au moment d’emprunter les sorties sur les grands axes : une erreur vous obligera parfois à rouler sur plusieurs kilomètres pour retrouver le bon embranchement ! 

Petit point positif malgré tout : l’essence est nettement moins chère qu’en France (en moyenne 45 centimes d’euro le litre).
 
Enfin, la ville de Dubai est équipée d’un système de péage, appelé Salik. A chaque passage de l’un des 6 points Salik, vous serez automatiquement déduit de 4 dirhams grâce au sticker collé sur votre pare-brise, que vous pouvez vous procurer dans tous les Customer Service Centres de la RTA et dans la plupart des stations services, on vous dit tout dans notre fiche pratique Comment ouvrir un compte péage Salik ?
 
- En taxi
Les taxis sont très nombreux et le prix d’une course reste abordable par rapport à la plupart des grandes villes. Uber existe également à Dubai, et bien que les tarifs soient légèrement plus élevés, les voitures sont généralement plus confortables et les chauffeurs conduisent plus prudemment. 
 
  • LES TÉLÉCOMMUNICATIONS
Ne vous étonnez pas face au montant de vos factures de téléphone mobile et Internet : cela coûte plus cher qu’en France car le marché ne compte que deux fournisseurs concurrents à savoir Du et Etisalat. Aidez-vous de notre fiche pratique Comment ouvrir une ligne mobile ?
 
- Les téléphones portables
Il n’existe pas de forfait mensuel tout compris : le montant de votre facture sera proportionnel à votre consommation, aussi bien pour les sms et les appels que pour Internet. En revanche, il y a la wifi un peu partout, dans les centres commerciaux, les restaurants, les cafés, ce qui vous permettra de faire quelques économies sur votre 4G ! 
 
- Internet
En ce qui concerne l’utilisation d’Internet chez vous, Du et Etisalat proposent différents packs selon vos besoins et votre consommation. Ils peuvent comprendre la wifi haut-débit, les chaînes TV, le forfait mobile… Pour en savoir plus sur les box Internet et sur les procédures pour obtenir la vôtre, rendez-vous sur la fiche pratique Comment obtenir une box internet + Tv chez soi ?
 
  • LA SANTÉ
La couverture médicale est obligatoire et doit être comprise dans le package proposé par votre entreprise. Mieux vaut être bien assuré car à Dubai, la santé est un véritable business et il faut souvent y mettre le prix.
 
Les médecins, généralistes comme spécialistes, et les professionnels de santé installés à Dubai proviennent des quatre coins du monde. Si vous préférez communiquer en français à propos de votre santé ou celle de votre famille, vous trouverez ici La liste des médecins et professionnels de santé francophones à Dubai.

 
 
LA FAMILLE ET LE FOYER
 
- L’éducation des enfants
Si vous vous installez à Dubai avec des enfants, sachez que l’éducation est très onéreuse, et ce dès le plus jeune âge. Si vous le pouvez, négociez les frais de scolarité de vos enfants dans le package proposé dans votre contrat de travail. Il n’est pas rare que les écoles, notamment les plus prisées, aient des listes d’attente, c’est pourquoi nous vous conseillons de vous y prendre le plus tôt possible afin que votre enfant obtienne une place dans l’établissement désiré. 
 
A noter : les journées d’école commencent tôt et finissent tôt, entre 13h et 15h selon les établissements. Qui dit après-midi libre dit… activités extra-scolaires ! En plus du coût de l’école, prévoyez un budget pour la pratique d’activités et pour les transports en bus scolaires si vous travaillez à temps plein et que vous ne pouvez pas conduire votre enfant vous-même.
 
Si vous ne savez pas quelle école choisir pour votre enfant, retrouvez quelques pistes dans notre rubrique SCOLARITÉ.
 
- Les aides à domicile
Embaucher une aide à domicile est une pratique courante chez les expatriés installés à Dubai. Pour ce faire, vous devez répondre à certains critères, notamment en termes de salaire, et respecter quelques conditions pour pouvoir sponsoriser l’employé de maison que vous souhaitez embaucher. Retrouvez tout ce qu’il faut savoir sur les formalités dans notre fiche pratique Tout savoir avant d'embaucher une maid/aide à domicile.
 
- Les animaux de compagnie 
Vous n’envisagez pas votre nouvelle vie à Dubai sans votre animal de compagnie chéri ? Rassurez-vous, nous non plus ! C’est pourquoi nous vous proposons de vous rendre sur la fiche pratique Comment ramener son chat/chien à Dubai ? qui contient les démarches à suivre pour que le déménagement de votre boule de poils se déroule dans les meilleures conditions possibles.  
 
AU QUOTIDIEN
 
- Le niveau de vie
La vie à Dubai peut sembler onéreuse et les dépenses sans fin, surtout lorsqu’on y habite avec toute sa tribu. Notez cependant qu’à poste égal, les salaires sont généralement plus intéressants qu’en France, sans parler des nombreux avantages, cités plus haut, dont jouissent les expatriés. 
 
Pour autant, la situation a pas mal évolué ces dernières années : s’il n’y a pas d’impôt sur le revenu, il y a de nombreuses taxes déguisées, et de nouvelles taxes sont en cours de discussion ou d’adoption ( la TVA sera mise en place à partir de Janvier 2018). D’une manière générale, les prix ont augmenté et le rapport avec l’euro et le dollar est devenu moins avantageux. Conclusion : on peut vivre tout à fait convenablement à Dubai, mais ce n’est pas un eldorado pour tout le monde, comme on l’entend souvent.  
 
- Le climat
Vivre à Dubai, entre la plage, le soleil et les palmiers, c’est un peu se sentir en vacances toute l’année… et c’est bon pour le moral. Le week-end, direction la plage pour bronzer, faire du sport, s’amuser en famille… En bref, vous pouvez laisser vos bottes d’hiver en France (avec la grisaille) : ici, c’est sûr, vous n’en aurez aucune utilité ! 
 
Entre octobre et mai, le climat est tempéré, le ciel est dégagé et les nuits sont douces. Les températures avoisinent les 25-30 degrés en journée et peuvent descendre jusqu’à 18 degrés en soirée. Il pleut très rarement, mais lorsque cela arrive et que l’averse dure plusieurs heures, c’est un peu le bazar (pour rester polies !) sur les routes qui ne sont équipées d’aucun système d’évacuation.
A partir de mai et jusqu’au mois de septembre, le mercure grimpe et peut dépasser les 45 degrés aux mois de juillet et août. Pas de panique cependant : il y a la climatisation partout et tout est pensé pour rendre la chaleur supportable. 
 
- Les courses
Supermarchés, pharmacies, coiffeurs, centres commerciaux… : tout est ouvert tous les jours de la semaine et jusqu’à tard le soir. Certains supermarchés restent ouverts 24h/24h et, souvent, les supérettes de quartier livrent à domicile, sans frais supplémentaire. Notez que certains supermarchés comme Spinneys, Waitrose ou encore Choithram disposent d’une « pork room ». Il s’agit d’une section un peu à l’écart, où les musulmans ne pénètrent pas et où vous pourrez acheter des produits à base de porc.
 
Côté shopping, évidemment, vous ne manquerez de rien, Dubai étant la ville des centres commerciaux par excellence. Vous trouverez un très grand nombre d’enseignes internationales (presque toutes les marques sont présentes à Dubai) des marques de luxe aux enseignes plus abordables.
 
- La restauration 
Le marché de la restauration connaît un véritable boom depuis environ cinq ans, et toutes les cuisines du monde (ou presque) se sont invitées à la fête. Envie d’un resto libanais ? Péruvien ? Japonais ? Indien ? Français ? Si vous aimez la variété, vous ne serez pas déçu. Certains restaurants, qui possèdent la licence nécessaire, servent également de l’alcool et du porc. Dans ce cas, le plat porte une mention le précisant.  
 
Comme pour les courses, la plupart des restaurants proposent la livraison à domicile, parfois à partir d’un certain montant. Ce service est généralement gratuit ou coûte quelques dirhams qui s’ajouteront à la commande.  
 
Pour tout savoir des tendances culinaires de Dubai, rendez-vous dans nos catégories GASTRONOMIESORTIR ! Vous retrouverez des articles tels que :
Tendance : La cuisine péruvienne cartonne à Dubai !
 
- L'alcool
Pour acheter 
Vous pouvez vous procurer de l’alcool dans la section duty-free de l’aéroport. Si vous êtes résident à Dubai et que vous souhaitez acheter de l’alcool, vous devez posséder une licence délivrée (sous certaines restrictions) par votre entreprise qu’il faudra renouveler chaque année. Muni de votre licence, vous pourrez acheter de l’alcool dans les magasins de l’un des deux distributeurs officiels, MMI ou African + Eastern. 
 
Pour consommer 
Pour pouvoir servir de l’alcool, les bars et restaurants doivent posséder une licence accordée par l’état. C’est généralement le cas des bars/restaurants situés dans les hôtels et des free zones qui possèdent une juridiction indépendante, comme le quartier de DIFC. Vous remarquerez que les prix des boissons sont plus élevés qu’en France, à cause des taxes sur l’alcool et du duopole de distribution. 
 
- La religion
Les Emirats Arabes Unis est un pays musulman, où Etat et religion sont indissociables. Vous vous en rendrez vite compte lorsque vous entendrez l’appel à la prière, qui résonne cinq fois par jour depuis les nombreuses mosquées. Néanmoins, le pays et plus particulièrement la ville de Dubai sont très ouverts aux autres cultures. Les Emirats sont d’ailleurs considérés comme progressistes par rapport à la région du Moyen-Orient, notamment en ce qui concerne le droit des femmes, qui sont tout à fait libres de conduire, de travailler, d’aller où bon leur semble, de ne pas porter le voile ou l’abaya… 
 
Bien entendu, il y a certaines règles à respecter pour faciliter votre intégration : éviter les signes d’affection en public, ne pas porter de tenues indécentes, ne pas boire ou être ivre en public… Il est d’autant plus important de se montrer respectueux pendant le Ramadan, période où charité, piété et humilité sont à l’honneur.
Pour tout savoir sur le Ramadan à Dubai : Guide pratique du Ramadan !
 
- La communauté francophone
Si vous vous sentez un peu perdu ou que vous êtes effrayé à l’idée de quitter votre pays natal, soyez rassuré : il y a une grande communauté francophone installée à Dubai, qui fait souvent preuve de solidarité. Cette entraide s’exprime particulièrement à travers les réseaux sociaux, où de nombreux groupes et associations ont été créés dans le but de favoriser l’échange entre francophones. Des sorties et activités sont également proposées de temps à autres. Pour les rejoindre, c’est par ici :
 
- Le French Social Club : FSC - Accueil à Dubai est une association de bénévoles qui accueille les Français et les Francophones à Dubai. Elle est affiliée à la FIAFE.
L'UFE de Dubai et des Emirats du Nord : L'Union des Français à l'Etranger est une association rassemblant les Francais et les Francophones des Emirats dans le but de les fédérer autour d'activités culturelles et sociales. C'est également un réseau d'entraide.
- Les Nouveaux Aventuriers

- Les Frenchy de Dubai
- Women in Dubai (uniquement pour les femmes)
- L.F.P.E (Les Frenchy Pour l'Emploi) un nouveau groupe totalement dédié à la recherche d'emploi à Dubai !
 
Nous vous invitons également à faire un tour sur le blog de @miettesdevoyages qui fait le point sur les clichés que l’on retrouve souvent sur la vie à Dubai dans son article Vivre à Dubai : Clichés Vs Réalités !
 
Suivez aussi sur Facebook : 
 
Et bien sûr pour suivre toute notre actualité, aimez nous sur Facebook et suivez-nous sur Instagram !

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir tous les actus de Dubai !
 
        Petites annonces
 
 
 
  1. Les + lus
  2. Les + récents