1. Pour son architecte :
Jean Nouvel, notre star nationale des architectes, s'est vu confié la réalisation de l'écrin des collections françaises. Le LAD : Louvre Abu Dhabi, s’inscrit entre terre et mer telle une médina des arts autour de quelques 50 bâtiments. Il doit être le " lieu de rencontres et d'échanges autour de l'art et de la vie " selon Jean Nouvel.  Il est ainsi abrité par une coupole qui filtre la lumière comme les branches des palmiers dans les oasis en créant cette pluie de lumière (rain light) qui transforme les cours enchâssées entre galeries et mer, en un constant dialogue entre l'intérieur et l'extérieur. Opposant à la fois l’urbanité au calme ; la lumière a l’ombre, créant une atmosphère propice aux déambulations culturelles.
 
2. Pour son projet :
Finalement, malgré les nombreuses critiques sur le comment du pourquoi de ce musée (surtout venues de France), l’intérêt de ce projet réside dans la mise en place d'une démarche artistique et culturelle d'envergure aux Emirats. Un musée « œcuménique » donc qui n'est pas exhaustif dans ses œuvres mais comment pourrait-il l’être ? Mais plutôt un parcours qui mêle, dans un pays musulman, des œuvres et objets d'art, jugés quelques fois blasphématoires dans encore de nombreuses régions du monde. Qu’importe si les légendes décrivant les œuvres sont parfois convenues, l’important est la nature du projet : l’accessibilité de l’art… pour tous. Sa présentation correspond à une déambulation au fil du temps et des grandes civilisations et ou courants commerciaux et artistiques qui ont modelés notre monde d’aujourd’hui avec ses richesses, ses inégalités, et ses interrogations quant à son avenir.
 
3. Pour sa collection :
Une collection que l'on pourrait qualifier de limitée (600 pièces tout de même) mais c'est justement cette sélection qui fait tout l'attrait de ce musée. Là où le Louvre parisien épuise par sa richesse et sa diversité, ici le parcours proposé a le mérite de nous prendre par la main pour cheminer à travers notre humanité partagée. Chacun s'arrêtera sur un ou plusieurs objets dans chacune des galeries, sans jamais avoir le sentiment d'être submergé et donc de risquer de passer à côté de la statue, du tableau, ou encore du vase à ne pas manquer. Ici, chaque objet a été soigneusement choisi comme une étape dans notre pérégrination au fil du temps et des galeries.
 
 
4. Pour son accessibilité :
Facile à trouver sur Saadiyat, pas de stress pour se garer, de nombreux parkings et une navette qui vous amène aux portes du musée. Enfin, pas de queue si vous achetez directement votre ticket en ligne. A l'entrée, vous êtes accueillis et rapidement dirigés soit vers les galeries soit vers le départ des visites guidées. Vous pouvez opter aussi pour les audio-guides jumelés à un Ipad permettant une découverte en toute autonomie. Enfin de nombreux canapés vous accueilleront en cas de coup de fatigue ou le temps d'attendre vos amis contemplatifs.
 
5. Pour y amener nos récalcitrants aux musées :
C'est sûrement l'atout de ce musée, ce concentré d'art et de culture le rend accessible à tous. De l’espace, oui sous cette coupole mais à l'intérieur aussi, où l’on parcoure les 12 galeries sans lassitude ou fatigue, en avalant des milliers d'années de civilisation en 2 heures chrono environ. Et on comprend, on retient, on s'extasie, on prend des photos et des selfies, on discute avec nos voisins, on échange, on partage, on admire, on reconnaît... Bref on vibre.
 
6. Pour y amener vos enfants :
Gratuit jusqu'à 13 ans, on aurait tort de s’en priver... Et il y a surtout le musée des enfants : un espace pédagogique qui leur est spécialement dédié, avec des expositions temporaires thématiques. C’est un engagement du Louvre Abu Dhabi de rendre l’art accessible au jeune public. Pour cette année d’ouverture, on commence avec l’exposition intitulée : « Un voyage dans les formes et les couleurs ». Cette exposition symbolise une passerelle avec les collections permanentes du musée en facilitant la découverte du lieu aux enfants. Et dans un an, on pourra y retourner pour découvrir une nouvelle exposition… Vous y retrouverez aussi des ateliers et des sessions interactives. Aucune excuse donc pour ne pas se cultiver le temps d’un week-end en famille aux Emirats !
 
 
Mais me direz-vous il y a quand même des choses négatives à dire... 
OUI ! Il fait froid, un froid de canard... Préparer les pulls !
OUI ! De trop nombreux tableaux sont sous verre, il y a donc de nombreux reflets qui rendent parfois même la contemplation difficile... 
OUI il est fermé le lundi comme beaucoup de sites à Abu Dhabi ou Al Ain... 
Mais tout ça n’est pas grand-chose au regard du bénéfice (voir les 6 raisons plus haut).
 
La construction du Louvre Abu Dhabi en chiffres : 
La lumière du soleil est filtrée par huit strates successives créant un effet de « pluie de lumière ».
La mise en place du dôme a duré environ deux ans.
Les 8 strates de la coupole du dôme sont constituées de 7850 « étoiles ».
Le nombre de modules extra-larges formant le dôme est de 85 éléments.
Le diamètre de la base du dôme est de 180 mètres.
Le point culminant du dôme s’élève à 40 mètres au-dessus du niveau de la mer et à 36 mètres au-dessus du niveau du sol.
Les dimensions des plus grandes étoiles sont de 13 mètres de diamètre pour un poids de 1,3 tonne.
Le poids total du dôme est de 7 500 tonnes (presque autant que la tour Eiffel), se répartissant comme suit :
structure en acier : 5 200 tonnes /  revêtements intérieurs et extérieurs, bordure périphérique : 2000 tonnes / grilles, passerelles, maillage et autres éléments : 300 tonnes
La superficie totale du site de construction est de 97 000 m2
120 échafaudages ont été utilisés pendant la construction
90 camions ont été utilisés pour le transport des grues.
 
Comment s’y rendre ? 
Île de Saadiyat, Abu Dhabi.
Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 20h. Donc fermé le lundi mais ouvert le vendredi. Nocturne jusqu’à 22h le jeudi et vendredi.
 
Tarifs :  60 AED/adulte et 30 AED/13-22 ans
Gratuit pour les enfants
Gratuit pour les professeurs (instituteurs à universitaires)
Vous pouvez devenir un membre du Art Club : 
- 450 AED par an incluant entrée illimitée pour le membre + 1 invité.
- 1500 AED par an incluant entrée illlimitée pour le membre + 5 membres.
 
Plus d'informations sur le site .

 

Valerie Amy
 
Contactez TOURVAL sur sa fiche B.A.F !
Valérie Amy est guide privée DTCM/ADTA, découvrez la sur www.visiterdubaiabudhabi.over-blog.com.

 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
       Petites annonces
 
Le Etihad Museum vient enfin d’ouvrir ses portes à Dubai – Jumeirah 1, à proximité d’un lieu symboliquement fort puisque vous y trouverez le fameux drapeau de la Fédération et de l’Union House, à l’endroit même où la constitution a été signée en 1971. Plus précisément au début de la bien nommée « rue du 2 décembre » (date de la création de ladite Fédération des Emirats Arabes Unis).
 
Dubai s’est offert comme écrin à son histoire un bijou architectural réalisé par un cabinet d’architectes de Toronto : Moriyama&Teshima, auteur de plusieurs musées dont celui de l’Aga Khan à Toronto ainsi que d’autres musées en Arabie Saoudite, au Koweït etc.
Conçu dans l’esprit de la pyramide du Louvre, la structure extérieure très moderne n’est que la partie visible de l’iceberg puisque le musée s’étend au niveau souterrain et s’étend sur 25000m2.
Le bâtiment extérieur arbore des allures de « coquille », élégante et lumineuse et son architecture peut rappeller celle d’une huître entrouverte sur le monde. En réalité, ses courbes symbolisent le parchemin sur lequel la constitution de 1971 a été signée, et les sept piliers dorés qui soutiennent l'ensemble symbolisent les stylos utilisés pour la signer… Ces pillers peuvent évoquer aussi pour certains les troncs de palmiers qui nous protègent du soleil dans le désert de Rub Al Khali.
 
Le musée se présente sous forme de parcours dans l’histoire de la création de la Fédération depuis 1968 et l’annonce du retrait du protectorat anglais, alors à l’époque appelés Etats de la Trêve (trucial states).
Un premier accord est signé entre Sheikh Zayed et Sheikh Rashid, les 2 principaux pères fondateurs, qui vont travailler pendant plus de 2 ans à convaincre les autres « Sheikhdoms » à se rallier à eux pour créer les Emirats Arabes Unis tels que nous les connaissons, le 2 décembre 1971.
 
 
Au menu : des photos bien sûr ; des films (pour l’instant en arabe) ; quelques objets symboliques ayant appartenus aux pères fondateurs (passeport dont le remplissage à la main vous fera sourire par sa logique toute bédouine) ; mais aussi des pupitres interactifs et ludiques (mais pas toujours faciles à comprendre). 
Les pupitres se concentrent sur les quelques années d’avant 1971 qui ont été nécessaires pour convaincre les Sheikhs de l’importance vitale d’une union : traduction littérale de Etihad. 
Ainsi une grande table interactive, découpée selon la carte des Emirats, déroule des photos et vidéos montrant la vie sur ces territoires dans les années 60.
Juste après, le long d’un falaj (canal d’irrigation traditionnel) vous pourrez consulter des archives photos et vidéos des étapes de la construction. Enfin une section où l’on peut consulter (tel un Jedi modulant un faisceau de sa main) les différents articles de la Fédération. On peut ainsi découvrir que l’article 10 correspond symboliquement à notre 1er article de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (1789).
 
 
En conclusion :
Une mise en abîme réussie des réalisations des Emirats en 45 ans avec des chiffres comparatifs tels que : 198 km d’autoroute en 1976, 4000 km aujourd’hui, en 1975 : 198 écoles et aujourd'hui plus de 1200, permettant d’appréhender le chemin parcouru par les Emirats grâce à la Fédération. 
 
En résumé, un musée à découvrir sans faute et je dirai le plus rapidement possible. En effet mon œil d’experte subodore que la gestion des flux touristiques n’a pas été anticipée de manière optimale et que des queues aux guichets et devant les pupitres interactifs pourraient devenir très longues dans l’avenir !
 
Points positifs
  • une magnifique architecture à découvrir
  • le musée est très ludique et plaira aux enfants qui ont de l’espace pour s’amuser avec des activités interactives.
  • un parcours chronologique simple à suivre et à comprendre. Mais attention à l’aborder toujours de droite à gauche comme l’écriture arabe, sous peine de commencer par la fin.
  • un petit restaurant vous attend à la fin pour déguster mocktail et snack.
  • un parc au dessus du musée qui ne demande qu’à vous accueillir. 
  • des conférencières souriantes qui vous accompagnent et vous expliquent comment ça marche (façon Jedi, je vous ai dit…)
  • parking souterrain gratuit pour le moment : donc cet été on ne récupèrera pas notre voiture à 55°.
 
Points négatifs
  • il y a des sections uniquement en arabe, j’en suis aussi étonnée que vous ! Il manque donc des légendes aux citations et des sous titres aux 2 vidéos… 
  • les légendes sont souvent écrites un peu trop petit, quasi impossible à lire.
  • il y fait un froid glacial, vous me direz comme partout, mais là vraiment j’ai regretté ma doudoune ! 
  • le prix d’entrée à 25 AED que je trouve trop élevé part rapport à Dubai museum (3 AED). 
  • le ticketing : première option par RTA avec la carte NOL mais il faut une carte NOL par personne ! Super pour les familles et les touristes ! Ne vous laissez par convaincre au parking d’en acheter aux distributeurs qui vous attendent avant même l’entrée dans le musée, car il vous en coutera 35 AED dont 6 rien que pour la carte ; le ticket étant à 25 AED. RTA devrait pouvoir se faire un petit bénéfice de 4 AED si vous ne trouvez pas l’occasion de l’utiliser pour un parking ou un ticket de métro (c’est vrai pour les touristes surtout je vous l’accorde). Donc montez jusqu’à la réception où vous verrez aussi qu’il y a des tarifs étudiant et enfant à 10 AED.
  • pas d’audio guide qui aurait peut-être permis de comprendre certaines citations en arabes… même si la muséographie,  par ailleurs agréable, ne se prête pas vraiment à ce type d’équipement.
 
Ethiad museum
Pour plus d’information : visiter le site
Entrée : 25 AED/10 AED pour les enfants et étudiants (5-24 ans). Gratuit pour les moins de 5 ans. 20 AED partir de 10 pers. Possibilité de payer avec le NOL card de RTA.
Ouvert tout les jours de 10h à 20h - Tel : 04 515 5771
Restaurant Seven Sands pour reprendre des forces.
 
 
Comment s’y rendre ?
Jumeirah 1, au drapeau mais il faut faire un U turn au niveau de port Rachid pour y accéder.

Valerie Amy
 
Contactez TOURVAL sur sa fiche B.A.F !
Valérie Amy est guide privée DTCM/ADTA, découvrez la sur www.visiterdubaiabudhabi.over-blog.com.

 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du Jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
       Petites annonces
 
 
Tout juste arrivé à Dubai ou en visite touristique ? Cette cité des temps modernes aux gratte-ciels de verre majestueux ; aux échangeurs monstrueux et effrayants (quand on ne sait pas vraiment où aller) ; aux visages de toutes nationalités mais tellement souriants, avec autant d’accents que de marques de voitures circulant sur cette autoroute Sheikh Zayed qui traverse la ville… Et puis tous ces noms difficiles à se rappeler qui commencent par Sheikh… 
 
Il est temps d’essayer de découvrir au plus vite Dubai, sa personnalité et donc un peu de son histoire… celle de ces bédouins nomades et des ces premiers expatriés : indiens, perses, anglais… Rien de plus facile ! Bur Dubai regorge de petits musées logés autour de la Creek. Chacun à leur manière vous fera entrevoir l’histoire de Dubai et les chemins qui les relient sont autant de découvertes à faire. On se perd, « pas grave »… on prend juste soin de boire régulièrement (on achète des bouteilles d’eau partout pour 1 ou 2 dhs ou l’on s’arrête dans un restaurant) et de porter chapeau ou une ombrelle et d’appliquer régulièrement de la crème solaire.
 
Pour cette première découverte, on va se concentrer sur Bur Dubai, soit la zone géographique autour du creek (Al Fahidi, Al Shindaga, Al Ras) que l’on peut parcourir à pied, oui à PIED. On pose la voiture ou mieux on prend un taxi et on se promène et on découvre… On regarde les couleurs chamarrées des marchandises ; des tissus des grossistes ; des épices et des murs. On lève les yeux pour admirer les tours à vent (Al Barjeel) en écoutant les sons de la ville : les conversations en hindou, farsi, arabe, pakistanais ou afghan et le bruit des moteurs (teuf teuf ? des abras : petits bateaux qui vont vous permettre de traverser le creek pour 1dh et explorer le souk des épices). On ouvre mêmes ses narines…pour découvrir les odeurs des beignets dans le souk aux textiles (« MIAM ! ») ; des restaurants indiens, pakistanais, iraniens, émiriens qui croisent notre route…

 
Voici une liste non exhaustive des lieux à visiter (mais pas dans l’ordre non plus) :
 
L’incontournable musée de Dubai : Dubai Museum, dans le fort Al Fahidi. 
Prenez votre temps et vos enfants et parcourez les différentes salles qui s’enchainent. Lisez les panneaux d’information qui donnent une très bonne introduction à l’histoire de Dubai. Il y a des films et quelques vitrines interactives pour les enfants. Oui je sais ce n’est pas un musée très moderne, il est même plutôt modeste et un peu « poussiéreux » par endroit mais indispensable à tout nouveau résident qui se respecte !
Ouvert du samedi au jeudi de 8h à 20h30, le vendredi de 14h30 à 20h30.
En face du Arabian courtyard hotel. Al Fahidi area.
Tel : 04 353 1862
3dhs par pers, 1 dhs pour les enfants de moins de 1 an.
 
Les petits musées : 
 
La maison de Sheikh Saeed : Sheikh Saeed House 
Ouvert du samedi au jeudi de 8h à 20h30 le vendredi de 15h à 21h30.
Situé dans le quartier de Shindaga, appelé aussi heritage village.
3dhs par pers, 1 dhs pour les enfants de moins de 1 an.
Tel : 042260286
 
Comme vous allez l’apprendre dans le musée, il y a eu quelques Sheikhs plus importants que les autres dans « l’agiographie dubaïote » : vous y découvrirez des photos de Dubai depuis les années 1900 (surtout des années 50) et pourrez vous imaginer ce qu’était la vie d’un dirigeant de tribus sédentarisées dans un port entre 1896 et 1958, période pendant laquelle la maison était le siège de la famille régnante Al Maktoum. 

 
Le Musée de la Municipalité : Municipality museum
Tel : 042253312
Ouvert du dimanche au jeudi de 8h à 14h00
Face au Creek à Deira depuis le souk des épices.
Gratuit
2 salles : une qui vous projette un film de 5 min sur les réalisations initiées par Sheikh Rashid entre les années 50 et 70. Une deuxième salle, plus axée souvenirs, sur les premiers documents émis par la Municipalité fondée en 1954, le premier plan d’urbanisme. En prime, vous pourrez être pris en photo avec son directeur Yousif !
 
La maison du Poète : Museum of Poet Al Oqaili
Tel : 045155000
Ouvert du dimanche au jeudi de 8h à 14h.
Situé près du souk aux épices (Al Ras : qqs panneaux dans le souk aux épices vous l’indique)
Gratuit.
La poésie est un art majeur dans la civilisation arabe. Chez les bédouins en particulier, eux qui vivaient sans écrit, transmettaient leurs histoires et traditions à travers des poèmes et poésies ainsi que le chant. Dans ce musée, vous entrez dans la demeure d’un des plus célèbres d’entre eux : l’occasion aussi de découvrir de l’intérieur une maison traditionnelle.
 
Le musée de l’école : Al Ahmadiyya School
Tel : 042260286
Ouvert du samedi au jeudi de 8h à 19h30 le vendredi de 14h30 à 19h30.
Situé près du gold souk (Al Ras : qqs panneaux dans le souk aux épices ) Al Ahmadiyya street.
Gratuit
Installé dans la plus ancienne école de Dubai (1912 : fondée par un marchant/armateur perlier), vous découvrirez les salles de classes et leurs fournitures scolaires ainsi que l’histoire de l’éducation aux Emirats.
 
Pour se promener et pousser des portes au grès des envies : 
 
Al Fahidi district ou Bastakia 
Ici on va observer l’architecture traditionnelle… celles des maisons de Bastakia. Ces maisons en corail et mangrove, ces ruelles étriquées pour se protéger du soleil, ces doubles portes pour garder l’intimité, ces cours arborées pour l’été, ces toits terrasses pour prendre l’air… des petits musées avec des collections pour amateurs de pièces…
 
Sheikh Mohamed center for cultural understanding : SMCCU
Situé dans la House 26, Al Musallah Road, District de Al Fahidi, Bur Dubai
Tel: +971 4 353 6666, et www.cultures.ae
Un centre conçu comme une association loi 1901 pour permettre aux résidents et touristes de se rencontrer dans des cadres traditionnels : petits déjeuner, déjeuners et diners traditionnels animés par des bénévoles émiriens à qui on peut tout demander… Le diner est animé sous la forme de foire aux questions, une façon décontractée d’en savoir plus sur nos hôtes de façon décomplexée. 
 
Quelques idées de lieux pour prendre un verre et souffler ou déjeuner et même diner car le vieux Dubai est encore plus beau la nuit.
 
Bayt Al Wakeel : 
restaurant / terrasse sur le creek, une vue imprenable sur l’activité foisonnante de ce port traditionnel de Dubai. Certainement le meilleur endroit de Dubai pour se rafraîchir en cour de visite car la terrasse est littéralement sur l’eau. Un service amicale avec une « Fée » comme chef d’équipe (vous pouvez demander un pashmina en hiver si vous avez froid). Cuisine libanaises et asiatique.
Souk al Kabeer  (souk aux textiles) 
Tel : 04 353 0530
Ouvert de 11h à minuit.
 
Arabian tea house
Une escale simple pour un encas (souvent organique) arabe ou indien… On y va surtout pour le charme du décor… mix anglo/colonial et arabe.
Al Fahidi Street Bur Dubai, Tel: 04 4 353 5071
Email:

 
Al Bayt Al Qadeem : ce restaurant littéralement « vielle maison » est installé dans une maison ayant appartenu à un armateur perlier et construite en 1909. Cuisine mixte moyen orient. Belle ambiance dans la cours la nuit, à en oublier les grattes ciels de Dubai…
Al Ras, près de Heritage House, En face de Ahmedia School
Tel: +971 4 2256111
E-mail:
 
Gallery XVA : une galerie, une chambre d’hôte et un restaurant végétarien tout en un. Pour y boire un verre, y découvrir des artistes émergents, y manger des plats simples végétariens, le tout dans la cour de cette maison à l’ombre d’un arbre centenaire.
Al Fahidi Bur Dubai
Email:
Tel :043535383 
Ouvert de 8h à 18h
 
 
Creekside café : le long du creek au niveau de la ruelle indienne.
Une terrasse au milieu du souk, une déco léchée à l’intérieur, la volonté d’en faire un lieu d’échanges culturels. Les prix sont plus élevés qu’ailleurs mais parfois c’est le seul endroit en terrasse à l’ombre alors rien que pour la vue et les jus de fruits délicieux on s’y arrête…
Tel: 04359 9220
 
Enfin pour découvrir les trésors du vieux Dubai on peut aussi faire appel à des guides privés licenciés par la municipalité de Dubai pour en apprendre encore plus, et pour se laisser tout simplement guider, se laisser conter une histoire qui remonte à la nuit des temps celle des caravanes de bédouins qui traversaient le désert…
 
Et puis surtout, on continuera à explorer d’autres lieux d’histoire et de culture à Dubai, Sharjah, A Ain, Abu Dhabi… il y a finalement beaucoup à découvrir en dehors des centres commerciaux aseptisés par la mondialisation…
 
Bonne découvertes à tous, 
Votre guide Val
 
 
 
Valérie Amy
Guide privée DTCM/ADTA
Dubai  et les Emirats
Trip Advisor : Tour Val Dubai
Tel : +971502549250

 

N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter pour recevoir toute nos actus !
 
       Petites annonces
 
 
  1. Les + lus
  2. Les + récents