Paroles d'entrepreneur : la parole à... Sophie Le Ray !

Écrit par  La rédaction 02 OCT 2017

Première boite ?  Oui, mon époux et moi travaillions dans la même société à Londres, avec des compétences très différentes mais complémentaires. Nous avons décidé de monter Naseba ensemble en France en 2002.

Depuis combien de temps à Dubai ? Notre activité nous portant vers les marchés émergents, nous avons ouvert une antenne à Dubai en 2004, puis en Inde en 2005. Pendant 4 ans, nous avons développé la société en Asie et avons tout naturellement décidé de déménager le siège à Dubai en 2008.

Présentez-nous votre business en quelques lignes… 
Naseba est un groupe international d’environ 150 collaborateurs, avec une présence à Dubai, Bangalore, Chicago et Shanghai, et spécialisé dans l’accompagnement des entreprises dans leur développement vers les pays à forte croissance. Notre expertise s‘étend de la mise en relation avec des investisseurs pour lever des fonds et le développement des partenariats stratégiques ; à la pré-qualification de distributeurs, la prévente, la formation sur des domaines innovants, et la production de sommets de rencontres d’affaires. Nous organisons notamment le Global WIL Economic Forum les 25 et 26 octobre prochains à Dubai.

Est-ce que vous avez toujours rêvé d’être entrepreneur ?
Oui et non – j’ai toujours été indépendante et par conséquent, je ne me voyais pas poursuivre une carrière dans un cadre trop défini par d’autres que moi. Ceci dit, mes études universitaires m’amenaient vers la recherche académique et l’enseignement, ce qui peut paraître paradoxal. Je voulais être archéologue, et la vie en a décidé autrement mais m’a offert la possibilité d’assouvir ma soif d’aventure tout en continuant à apprendre et découvrir de nouveaux domaines d’expertise. 
 
Qu’est-ce qui a provoqué le déclic pour sauter le pas ?
Clairement la naïveté teintée d’arrogance de penser que l’on avait à offrir quelque chose de mieux que la concurrence.
 
Pourquoi avoir choisi Dubai pour entreprendre ?
Un client de Dubai avait participé à nos forums à Monaco et nous avait invités à venir quelques jours, car il pensait que nous y trouverions un marché opportun. Mon mari a accepté l’invitation et m’a a appelée depuis Dubai me disant qu’il fallait que je vienne au plus vite voir cette ville incroyable. Je me souviens encore de ce voyage et de la sensation de vivre un moment particulier de l’histoire de cette ville. On pouvait palper le dynamisme ambiant, tout était à construire : c’était formidable ! Nous avons ouvert le bureau 1 mois après. 
 
Quels sont les challenges/difficultés/facilités pour entreprendre à Dubai ?
Personnellement, je trouve que Dubai offre un climat toujours propice à l’entreprenariat avec les free-zones, l’accès à une main d’œuvre qualifiée et multiculturelle, et une règlementation encore souple.
Mais les temps ont beaucoup changé, et le coût de la vie pour les individus et les entreprises a beaucoup augmenté ; un autre facteur handicapant est la taille du marché. Pour beaucoup d’entreprises, l’exportation est obligatoire tout en étant compliquée dans le contexte difficile de la région. 
Un autre point bloquant : la croissance des entreprises en matière d’innovation expliqué par le peu de talents disponibles. Malgré les efforts du gouvernement et de la communauté entrepreneuriale, il va falloir quelques années pour créer un écosystème vertueux ; former des talents locaux et faire de Dubai une destination attractive pour les talents internationaux, notamment dans le domaine de la Tech et des industries innovantes. Les Emirats sont des pays jeunes, qui ont connu une transition plus qu’accélérée d’une économie 100% fondée sur les ressources naturelles vers une économie fondée sur la connaissance. On ne crée pas la Silicon Valley en un jour, mais comme ce pays fait tout plus vite que les autres, j’ai beaucoup d’espoir que cela soit le cas bien plus vite qu’on ne l’imagine.
 
Quelle est votre source de motivation chaque jour ?
Je suis très reconnaissante de la vie qui m’est donnée.
 
Avec le recul, que referiez-vous différemment ?
Cela peut paraître un poncif mais en fait tout et rien :
Tout parce qu’évidemment, l’expérience permet de refaire en mieux : « practice makes perfect ».
Rien, parce que chaque erreur, crise et échec nous a construit et continuerons à le faire. 
 
Avez-vous bénéficié d’aides pour vous lancer ? 
Non, aucune. En revanche nous avons eu beaucoup de chance. Le marché était propice et nous nous sommes entourés de collaborateurs de talent (dont certains sont toujours avec nous aujourd’hui même après avoir déménagé le siège et vécu toutes sortes de tribulations.) Nous avons eu vite des clients et partenaires qui nous ont fait confiance et même parfois suivis quand nous commettions des erreurs.  
 
Si vous aviez deux conseils à donner au futur entrepreneur qui vous lit ?
Demain est un autre jour. Quoiqu’il arrive dans une vie d’entrepreneur, bon ou mauvais, le soleil se lève toujours le lendemain. 
 
Comment conciliez-vous vie de parents (si vous l’êtes) et d’entrepreneur ?
Ce n’est pas tant l’indisponibilité de temps que celle de l’esprit qui est la plus difficile à gérer en tant que parent entrepreneur. L’un d’entre nous a toujours pu être là le soir et le week-end car nous organisions nos voyages et meetings en fonction (quand mon mari part, je suis là et vice versa). Nous avons déménagé à Dubai lorsqu’il est devenu impossible de continuer les voyages incessants depuis le Sud de la France sans en faire souffrir les filles, et nous avons tenté de combler les manques tant que possible en ayant des moments privilégiés mère-fille et père-fille. Par exemple, mon mari part tous les ans seul avec une de ses filles pour un voyage découverte au Rwanda, Ethiopie, Malaysie, Chine, etc. 
Ma grande fille vient de terminer ses études et travaille chez naseba ; c’est une jeune femme indépendante, déterminée, qui se lance dans la vie avec passion.  La petite qui est maintenant adolescente a une vie sociale et sportive très chargée. C’est plutôt elle qui doit trouver du temps dans son agenda pour nous !
 
Des projets futurs ?
Oui, beaucoup dont entre autres le WIL Economic Forum se déplacera en Arabie Saoudite en décembre en collaboration avec Princess Noura University, autour de l’axe fondamental de développement jeunesse/femmes dans le cadre de VISION 2030.
Nous emmenons WIL Economic Forum en Afrique de l’est en 2018, sur le thème du « social entrepreneurship et social impact ». Nous venons de finaliser une collaboration pan africaine avec plusieurs gouvernements pour le 1er sommet pan africain sur la Cyber défense qui aura lieu à Nairobi au premier trimestre 2018. Dans le domaine du Venture Capital, nous poursuivons la croissance de nos plateformes d’introduction de sociétés de tech (medtech/fintech/hoteltech/hrtech/AI/VR) aux investisseurs GCC, Chinois et cette année pour la première fois au Japon.
 
PETIT PORTRAIT INDISCRET 
 
Plutôt matinal ou oiseau de nuit ? Matinale, lever 6 heures.
Plutôt café-croissant ou ptit-dej healthy ? Café c’est tout.
Plutôt sport extrême ou méditation ? Yoga, pilates, spinning, beaucoup de marche en montagne dès que je peux, donc c’est un mélange de bon pour mon corps et mon esprit
Plutôt robe-sandales ou taileur-talons ? Robe talons – pantalon talons – je ne porte quasiment plus de tailleur et ai beaucoup féminisé ma garde-robe professionnelle depuis mon arrivée à Dubai. 
Plutôt week-end cocooning ou fiesta ? J’aime beaucoup sortir avec mes amis mais aussi lire et je ne donne pas mal de mon temps à des activités de mentorship, ainsi qu’à des groupes de jeunes – donc les week-end passent TRÈS vite.
Plutôt cigale ou fourmi ? Complètement cigale, parfois à mes dépends. Nous aimons tous les deux beaucoup la gastronomie, inviter des amis et voyager donc c’est compliqué de vivre en fourmi dans ces conditions…
 
Si vous souhaitez suivre Sophie :
Email : 
Tel :+971 44 55 79 21
Pour en savoir plus sur le Global WIL Economic Forum les 25 et 26 octobre 2017.
 
N’oubliez pas de vous inscrire à notre Newsletter du jeudi pour recevoir toutes nos actus !
 
 
       Petites annonces
 
 
Dernière modification le mardi, 10 octobre 2017 11:43
  1. Les + lus
  2. Les + récents